Panier

Le Kali Arnis Eskrima

 

Le logo du Kali Inosanto Lacoste :

 

Le triangle universel,

Le cercle représente le Créateur et les quatre parties de ce cercle, les archanges Raphaël, Miguel, Gabriel et Uriel,

Le triangle, l’amour la compassion et  l’humilité,

Le bâton représente le travail des armes contondantes,

L’épée, le travail des armes tranchantes,

Le poing représente le travail a mains nues,

La lune, la partie des Philippines jamais soumise,

L’ancienne lettre K pour  Kali, Kaliradman, Kalis,

L’ancienne lettre E pour Escrima, Estocada,

L’ancienne lettre S pour Silat,

 

Le Kali, également nommé Arnis ou Eskrima, est un art martial philippin. Ces arts, dont les styles sont nombreux, permettent le développement de la fluidité, de la précision, de la coordination, ainsi que de la dextérité, de la sensibilité et de la rapidité. A la fois exigeants (de par la patience, mais aussi la volonté et le temps nécessaire à l’apprentissage des bases) et ludique (dans la mesure où ils sont agréables à pratiquer une fois les bases acquises), les arts philippins sont jugés très complets et techniquement riche –ce qui les rend intéressants. Ils sont aussi unanimement reconnus pour leur efficacité au combat, qu’il soit armé ou non.  

 

Nous pratiquons et enseignons l’Inosanto Blend System of Filipino Martial Arts. Ce système, créé par Guro Dan Inosanto à partir des connaissances qu’il a acquise auprès de grands maitres philippins (il étudia 26 systèmes principaux) dont John Lacoste, regroupe douze secteurs de travail :

 

1er secteur : bâton, canne, épée, hache simple 

2ème secteur : double bâtons, cannes, épées, haches

3ème secteur : bâton, canne, épée et poignard

4ème secteur : poignard simple

5ème secteur : double poignard

6ème secteur : rame, poignard à double extrémité

7ème secteur : mains nues (panatukan, pananjakman, dumog etc.)

8ème secteur : bâton long, lance

9ème secteur : sarong, ceinture, fouet,

10ème secteur : poignard, pierre, boue, sable

11ème secteur : arc et flèches, sarbacane

12ème secteur : médecine, danse, histoire, étymologie

 

 

 

 

Les arts philippins sont connus sous trois nom différents : Arnis Eskrima et Kali

 

Arnis :

Ce furent les espagnols qui, lorsqu’ils débarquèrent dans le centre des philippines lors de la seconde moitié du XVIème siècle, en observant cette méthode de combat pratiquée par les guerriers indigènes harnachés de gantelets, lui donnèrent le nom d’ « Arnes » (signifiant « armure » en espagnol) –qui deviendra Arnis. Ils opérèrent une distinction entre l’Arnis « de Mano » (armure de mains) et l’Arnis « de Armas » (armure des armes).

 

Eskrima :

Les techniques philippines (à la machette et au kriss) furent mélangées aux arts de combats des conquistadores, principalement du combat à la rapière et à la dague –ce qui donnera naissance au panel de l’espada y daga. S’en suivit une dérive du terme vers l’Eskrima (ou Escrima)

 

Kali :

Principalement usité en Europe et aux Etats Unis (quelques fois dans le sud des philippines), ce terme est parfois totalement inconnu à certains pratiquants. Toutefois, du fait de sa popularité en dehors des Philippines et du fait de l’influence de certains pratiquants, le terme « Kali » est désormais accepté au même titre que ses synonymes espagnols Arnis et Eskrima.

L’origine de ce mot est cependant plus floue que les deux autres : il pourrait provenir des mots tagalog (la langue des philippines) « ka »mot (signifiant les mains ou le corps) et « li »hot (le mouvement). D’autres évoquent une évolution de certains termes martiaux proches : pagkalikali, kalirongan, kaliradman etc.). D’autres évoquent encore l’ancien terme tagalog « Kalis » signifiant épée.

 

 

Du fait de ces différentes influences, la langue d’enseignement est traditionnellement constituée de tagalog et d’espagnol. Les pratiquants sont désignés par les noms « arnisador », « eskrimador » ou « kalista »

Rue de Saint Germain 44
78260 Achères
Téléphone : +33 0687950252+33 0687950252
Fax :
Adresse email :
Google+
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© GLOBAL DEFENSE SYSTEM