Panier

Les Dog Brothers Martial Arts :

"The style of many styles"

 

En France le pionnier du système, premier instructeur et combattant lors des Rassemblement (« Gatherings ») est Pascal « C French Cop Dog » Gilles.

Concernant leurs perspectives d’évolutions présentes et à venir, ainsi qu’ils l’expriment, est, pour l’instant, simplement d’enseigner aux gens à combattre de manière efficace et réaliste, afin qu’ils puissent développer estime et confiance en eux. S’ils y parvenaient, ils seraient pleinement satisfaits. Le système qu’ils enseignent, ironiquement appelé « le styles de plusieurs styles », est une combinaison issue de leurs propres expériences et un assemblage de styles. Selon eux, il n’y a pas de méthode supérieur aux autres, ni un système possédant toutes les réponses. Selon les circonstances, un style peut être plus efficace qu’un autre pour battre un adversaire, et il semble plus logique d’utiliser des techniques que celui-ci méconnait et avec lesquelles on se trouve soit même le plus à l’aise. Le système plaide donc pour une approche intégrale du combat, couvrant toutes les armes (poing, jambes, coudes, tête, couteaux, battes, bâtons et autres) et toutes les distances possible (distance d‘armes, largo, medio, corto, sol, projections etc.)

 

La philosophie du combat des Dog Brothers se base sur des concepts du Jeet Kune Do. Mais que ce soit clair : ce n’est pas parce que vous pratiquez le JKD que vous pratiquez en même temps le système de « nos amis canins ». C’est seulement à travers le plein contact et avec un minimum de protection que l’on peut parvenir aux types de conclusions et de réalités hautement pratiques auxquelles ils sont parvenus. Ils ont développés en outre une extraordinaire qualité : celle de savoir utiliser le bâton dans toutes sortes de distances et dans n’importe qu’elle situation. Ainsi par exemple, l’adversaire peut attaquer avec un coup de pied et recevoir un coup de bâton sur sa jambe d’attaque. Ou bien il peut se trouver au sol, sur point d’être étranglé, et user de son bâton comme d’un levier, non seulement pour se sortir de l’étranglement, mais aussi pour « soumettre » son adversaire. N’importe quelle technique ou situation de combat change du tout au tout quand on dispose de la quantité de possibilités qu’offre le bâton.

 

Le Système : « notre curriculum »

 

Les Arts Martiaux Philippins :

Au centre, une fois encore, les arts martiaux philippins. Les trois principaux fondements sont le Lacoste Inosanto Blend System (Guro Dan Inosanto), le Pekiti Tirsia Kali (Grand Tuhon Leo T. Gaje Jr.) et le Lameco Eskrima de Punong Guro Edgard Sulite. Le Silat, avec ou sans armes, est aussi considéré comme faisant partie du système. Simple ou double bâton(s), Staff, Palmstick, Panantukan (boxe philippine), Dumog (lutte), et Couteaux sont ainsi étudiés.  

 

Dog Brothers Grappling :

L’habileté au combat au corps à corps est considérée comme indispensable. Son entrainement fait partie intégrale du « Dog Brother Stick Grappling » et du « Dog Brotjer Vale Tudo » sans armes dont nous parlons ci-dessous. Pour cela, le système à recours principalement à la lutte ( Rico Chiaparelli) et au Jiu Jitsu Brésilien (BJJ) de la famille Machado. Et comme dit Marc : « à tous ceux qui peuvent se le permettre, nous leur recommandons de s’entrainer directement avec les frères Machado ».   

 

Dog Brother Stick Grappling :

Comme mentionné au dessus, il s’agit d’un système propre, orginial et sans égal, d’utilisation du bâton dans le combat au corps à corps, debout ou au sol. Outre les années d’expériences et d’expérimentations personnelles, ils utilisèrent pour sa création, des éléments du Jiu Jitsu Brésilien, les Arts Philippins et une partie des systèmes « Bando Python » du grand maitre Dr M.gyi envers qui Marc se sent particulièrement reconnaissant.

 

Dog Brother Vale Tudo (Kali Tudo)

C’est le système à mains nues utilize quand on a perdu l’arme. Il basé sur les mêmes principes que les autres systeles et est donc lui aussi extrêmement original et inattendu. Il comporte des techniques de poing, de jambes, de coudes, de genoux, de saisies, de projections, de combat au sol, de soumissions au sol mais aussi de Jun Fan Gung Fu.

Ce système à pour objectif d’aider le pratiquant à développer un niveau de conscience plus élevé et une variété inhabituelle de techniques qui vont lui permettre d’améliorer ses qualités de combattant et d’être humain. L’usage intégral et réaliste de ce qu’il apprend est plus important que ce qu’il apprend en lui-même. Pour participer au projet au projet, il n’est pas indispensable de devenir un Dog Brother. N’importe qui peut recevoir ces enseignements et apprendre de l’expérience d’autres pratiquants.

 

Krabi Krabong :

Il s’agit de l’art Thaïlandais, avec ou sans armes, dont provient le Muay Thaï. C’est l’Ajarn Arlan « Salty Dog » Sanford, diplômé et reconnu, qui est chargé d’enseigner cette discipline. Le Krabi Krabong du DBMA se distingue à travers des coups puissants, des déplacements agressifs et les coup de pieds puissant du Muay Thaï combinés aux bâtons ou au staff.

 

The « Non-Fighting » Area, l'aire de "non combat"

Le système DBMA développe des concepts bien au-delà des sphères du combat physique. On y trouve par exemple les domaines suivants : le Yoga, Stretching, Massage, les 3 H (Hurting, Healing, Harmonizing), les 3 F (Fit Fun Functionnal), ainsi qu’une réelle philosophie (« Walk as a warrior for all your days », « Contact and Counsciousness, DIchotomy and Transformation », la théorie du Ying et du Yang (théorie des 50%), « Heart, Mind, Balls ») 

Rue de Saint Germain 44
78260 Achères
Téléphone : +33 0687950252+33 0687950252
Fax :
Adresse email :
Google+
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© GLOBAL DEFENSE SYSTEM